mercredi 24 avril 2013

Il faut défendre l'exception culturelle européenne et son cinéma !

 
La commission européenne affirme ne pas vouloir remettre en cause l'exception culturelle européenne lors des négociations Europe / Etats-Unis à venir. Or celle -ci est bel et bien en péril.

Le signal d'alarme a été tiré (entre autres) par la SACD, qui dénonce les « contrevérités et mensonges du commissaire européen au Commerce, Karel de Gucht » et l'« attitude et ce cynisme du commissaire européen » (SACD, 23.04.2013)
La Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques considère que « la seule garantie que l’Europe pourrait apporter à la protection et à la promotion de la diversité culturelle serait d’exclure expressément l’audiovisuel et le cinéma du mandat de négociation européen. La Commission s’y refuse obstinément. Pourquoi ? Pourquoi inclure dans le champ de la négociation un secteur si l’on entend le préserver de toute discussion pouvant l’affecter ?
L’intention est claire : la Commission a déjà secrètement négocié un gel des réglementations qui ne pourront plus s’adapter aux évolutions technologiques et qui seront donc amenées à se réduire progressivement avant de disparaître. Pour les nouveaux services audiovisuels, elle organisera la suppression pure et simple de l’acquis communautaire qui garantissait des règles minimales de soutien à la création audiovisuelle et cinématographique dans tous les pays européens. »

Et quand on voit la dialectique des grands studios hollywoodiens (par la voix de la MPAA), c'est à frémir...

Une pétition, « L'exception culturelle est non-négociable » a été signée par environ 80 cinéastes européens (dont Michael Haneke, Jean-Pierre Dardenne, Lucas Belvaux, Aki Kaurismäki, Costa Gavras, Bertrand Tavernier, Jean-Jacques Beineix, Michel Hazanavicius, Volker Schlöndorff, Margarethe von Trotta, Paolo Taviani, Marco Bellocchio, Pedro Almodovar, Stephen Frears, Mike Leigh, Ken Loach, etc...) tout comme par David Lynch. Et déjà signée par plus de 1600 citoyens européens.
Rejoignons-les !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire